dimanche 10 juin 2018

Deux golfes - Deux univers

Depuis notre départ de Marmaris nous avons arpenté les petites baies des golfes de Gökova et de Güllük, tout en passant plusieurs journées ici et là à poursuivre nos menus travaux.  Ces deux étendues d'eau voisines, ne sont séparées que par la péninsule de Bodrum, mais nous sommes dans deux univers.  Dans le golfe de Gokova on savoure ses eaux claires, ses montagnes, ses falaises abruptes, ses pics rocheux et ses innombrables baies entourées de pins.  Un grand jardin zen.

Le golfe de Güllük, une zone industrielle où se pratique l'aquaculture.  De grands parcs d’élevage de poissons un peu partout dans le golfe, de nombreuses baies sont occupées par les stations de base qui dégagent des odeurs nauséabondes.  Les eaux sont glauques, les détritus de toutes sortes flottent en abondances et les rives sont jonchés de déchets.  Quelle désolation!  

Dans le golfe de Gökova






Dans le golfe de Güllük

Une station de base dans le fond d'une baie.

Nous avons tout de même trouvé un beau mouillage.


Ici on on est à monter une structure


Une structure abandonnée dans une petite baie et voyez l'amoncellement de déchets à l'arrière.

Sacs de moulée, plastique, bouts de tuyaux, filets de pêche, les berges en sont couvertes.

Un parc d'élevage.  Désolé de la qualité de la photo.



samedi 26 mai 2018

Saison 2018 - c’est reparti.

Une saison qui a commencé tôt mais qui a mis du temps à démarrer.  De retour à Marmaris le 13 avril, la navigation a débuté le 13 mai.  
L’automne dernier c’était terminé avec l’attribution de quelques contrats à faire durant la saison d’hivernage : nouveau bimini, remise à neuf de l’annexe, nouveau gelcot et changer les mains courantes sur le roof.  À notre retour, tout était à peu près terminé, mais comme toujours, il y a les touches finales qui s'étirent et les imprévus.  Vient aussi s’ajouter les nombreux travaux que nous avions à faire en vue de la mise à l’eau. En résumé, tout s’est bien passé et nous sommes très satisfaits du résultat des travaux y compris le nouveau bimini.

Cette année encore, nous pensions mettre le cap sur la Crête mais une fois de plus, nous devons changer l’itinéraire.  Premièrement, météo oblige, il est préférable de naviguer en Crête - mai/juin ou septembre/octobre.  Deuxièmement, cette année nous n’avons pu obtenir un visa de résident, ce qui limite la période de temps durant laquelle nous pouvons rester en Grèce.  Finalement, on ne sait pas encore où hivernera Méridien. Grèce où Turquie?  Ça semble bien compliqué tout ça et oui en effet cela nous crée bien des soucis.  

C’est donc au nord que nous avons mis le cap.  À court terme, nous longerons la côte turque jusqu’à la fin juin, d’où nous quitterons pour traverser sur les Sporades, en Grèce.   Méridien est enchanté, un nouveau plan d’eau à naviguer.

Depuis deux semaines c'est à pas de tortue que nous montons vers le nord, à part quelques petites visites de sites archéologiques, nous passons beaucoup de temps mouillés dans de petites baies à compléter la liste de travaux que nous voulons terminer.  Méridien ne rajeunit pas, alors la liste est particulièrement longue.

Voici donc des photos des travaux majeurs.


Le nouveau bimini donne fier allure à Méridien.  Quel bonheur - de l'éclairage en soirée.

 Afin de renforcer le soutien du bimini, on a dû ajouter un autre tuyau d'aluminium.     

Les mains courantes de bois sont remplacées par de l'inoxydable.  Toute une job de soudure.

Terminé les fils tirés dans les culottes de maillots, on a remplacé le bois par une feuille de teflon.  Quelle douceur!

Incident de parcours, nous avons brisé un des deux tuyaux d'aluminium qui soutient les panneaux solaires et l'annexe.  André s'assure d'adapter le nouveau tuyau d'aluminium avant qu'il soit repeint. 
Une remise à neuf de l'annexe durant l'hiver lui redonne un air de jeunesse.   Enfin, nous pouvons ranger la pompe à air et la pompe à eau.

Afin de lui conserver son air de jeunesse, nous sommes à lui fabriquer une housse.  Ce sera le working in progress de la saison. 

dimanche 15 avril 2018

De retour en Turquie - Quelques jours à Istanbul

De retour en Turquie, nous passons quelques jours à Istanbul avant de retrouver Méridien à Marmaris.  Istanbul, 14 millions d’habitants, ville trait-d’union entre l’Europe et l’Asie.  Trois jours nous donnent tout juste le temps de découvrir le quartier historique de Sultanahmet et d’effleurer de vieux quartiers plus modernes.  Trois grands empires ont forgé l’histoire de cette ville qui a porté les noms de Byzance (grec), Constantinople (romain) et Istanbul (ottoman).  Nous voici plongés pour quelques jours dans une histoire plutôt méconnue des occidentaux que nous sommes.  
En résumé, nous avons grandement apprécié cette ville et espérons bien nous y arrêter de nouveau à l’automne. 

Istanbul la ville aux milliers de dômes et minarets.
Ste Sophie, basilique byzantine jusqu'en 1453, mosquée jusqu'en 1935 date à laquelle Ataturk en fît un musée.
La mosquée bleue en rénovation jusqu'en mai. Le site est toutefois magnifique.
Le palais de Topkapi, résidence des sultans du XV au XIX siècles.  La visite, permet de se faire une idée de la vie quotidienne à la cour impériale.  Un site immense, quatre cours, des jardins, de nombreux bâtiments dont le harem, les cuisines et des bâtiments d'état.  Ici, la salle d'audience où le sultan recevait les grands vizirs et dignitaires étrangers. 
Appartement de la femme officielle du Sultan dans la section harem, où seul le sultan, ses femmes, concubines, préférées habitaient avec eunuques et serviteurs.


La citerne basilique, construite durant la période byzantine.  140 mètres de longueur, 70 mètres de largeur - 336 colonnes, en 12 rangées de 9 mètres de haut.  Impressionant.  L'eau y coule encore mais la citerne n'est plus utilisée.
Mosquée de Suleyman le magnifique, très beau site qui domine la Corne d'Or.  Notez l'immensité du chandelier.  

Visite au Grand Bazar.  Construit en 1461, on y compte 4000 échoppes.  On s'y perd tout simplement.

Le marché égyptien (bazar aux épices) vaut aussi le détour.  Les thés, les épices, les lukums, les baklavas et leurs dérivés.  Un mariage d'odeurs, un plaisir pour les yeux et un délice pour le palais.

Tout près du pont de Galata, André n'a pu résister au fameux sandwich au poisson, apprécié des Stanbouliotes.  
Mon palais préfère plutôt les douceurs nappées de miel farcies aux pistaches.
Du 1er au 30 avril se déroule le 13e festival de tulipes d'Istanbul.  Cet immense tapis de tulipes est l'accroche coeur des touristes et des citadins.  Celui d'Ottawa approche à grand pas.
Le parc Gulhane, juste à côté du palais Topkapi regorgent de tulipes, jacinthes, pensées,

Beaucoup de variétés de tulipes un peu partout dans la ville.  Voici quelques variétés un peu hors du commun.





En terminant,  Istanbul la nuit, la mosquée bleue en arrière plan.

vendredi 13 octobre 2017

La dernière de la saison

Déjà la dernière mise à jour de la saison. Saison, qui encore une fois s’est envolée très rapidement.  Côté navigation, rien d’extraordinaire, les moteurs ont ronronné plus que les treuils n’ont tourné, mais l’été fut magnifique.  Quelques coups de gueule d’Éole et une journée de pluie le 8 octobre dernier.  

Après le départ de nos invités en septembre, nous avons lézardé ici et là en route  vers Marmaris.  Les formalités de sortie à Symi et celles d’entrée à Bozborun furent des plus agréables.   Le 24 septembre nous étions de retour à Marmaris Yacht Marina, où Méridien passera l'hiver.  Notre séjour du mois de juin nous a convaincu d’y revenir afin de faire effectuer des travaux sur Méridien.  

Il ne faut pas être superstitieux - une sortie de l'eau un vendredi 13.  N'ayez crainte tout c'est bien passé et Méridien repose sur ses lauriers pour l'hiver.  Il y a toutefois une pratique qui se fait ici que nous n'avions jamais vu auparavant.    Avant la prise en charge du bateau par le tracteur, un plongeur, plonge sous le bateau afin de s’assurer que les sangles sous les coques soient bien positionnées et rectifie le tir si nécessaire.  

À date l'endroit nous plaît.  Il y a de la place pour plus de 1000 bateaux.  La mentalité des gens est différente de celle à laquelle nous nous étions habitués en Grèce, c’est autre chose et c’est bien comme ça. Ici aussi les gens parlent très peu l’anglais. On a juste à apprendre les rudiments du grec et du turc me direz-vous? Vous avez bien raison.  La marina offre aussi une panoplie de services et Marmaris-ville, à 10 km en offre encore plus.  On y trouve vraiment tout pour les besoins des navigateurs.   


Mi-septembre : Côte turque - l'automne se pointe tout doucement.

Bozukkale, un superbe mouillage et une belle randonnée sous un soleil radieux.

Les chutes Selale, enfin de la verdure, randonnée au coeur de la péninsule de Marmaris

À une heure de route de Marmaris, une petite escapade à Mugla, la capitale administrative de la province qui s'appelle aussi Mugla.  La ville compte environ 70 000 habitants et repose sur un plateau entouré de montagnes.  
Nous voilà dans une Turquie plus traditionnelle.  Nous étions les seuls étrangers en ville.  


Architecture ottoman, tellement belles ces maisons - surtout lorsqu'elles sont rénovées.

Le quartier Suburhane dans la vieille ville a conservé ses petits commerces spécialisés de l'époque ottoman.   




Ces cheminées, caractérisent les vieilles maisons de Mugla, 

 Les "lamb door" sont aussi très particulières.  
De retour à Marmaris.
Marmaris est très ordinaire, une immense station balnéaire comme on en retrouve partout.  Située en bord de mer et entourée de montagnes.  Ce qui fait son charme, la magnifique promenade d'environ 10 km. qui longe la baie et permet une belle ballade. 

Méridien aura un nouveau bimini.  Une des raisons pour laquelle nous voulions venir à Marmaris.  Le résultat est à suivre.....
Question de préserver le trampoline, qui a déjà 9 ans et qui est toujours nickel, le capitaine le protège cette année d'un filet.  Dommage qu'il n'y a pas pensé plus tôt, c'est un ami navigateur rencontré à Kos qui lui a donné l'idée.



Une remise à neuf de l'annexe était plus que nécessaire.  Les résultats, comme pour le toit sont aussi à suivre.....

Marmaris Yacht Marina.  C'est dans ce beau décor que Méridien passera l'hiver.  Nous espérons que tout ce passera bien pour lui.


De retour au Canada la semaine prochaine, nous espérons profiter du coloris automnal et nous attendons la saison de ski avec impatience.  

Bonne fin d’automne et bon hiver à tous,
Ghyslaine et André